Pâques

Patience tout le monde
Arrive bientôt le moment
Qui va nous rendre heureux
Unis pour faire une prière
Ensemble fêtons la lumière
Saluons le printemps

Arthur

(CE1)

Le confinement a apporté son lot de difficultés, de manque de motivation et de stress. Le stress dû à une charge de travail plus importante, la difficulté de réussir à allier le travail scolaire, les loisirs, les temps en famille et les temps pour Dieu, et le manque de motivation face à l’absence de nouveaux visages à voir, de nouvelles rencontres à faire, de nouvelles personnes à découvrir. Ce confinement a été, et est toujours, une source de désespoir et de fatigue. Cependant, il est aussi un temps, un lieu, où, avec le Seigneur, il est possible d’avancer. Je ne dis pas que c’est simple, la preuve en est que j’ai souvent baissé les bras. Mais Dieu est là, toujours avec nous, et malgré nos désespoirs, malgré nos manques de confiance en Lui, il nous offre toujours son Amour et son pardon. Il nous donne la chance de faire mieux et de faire plus avec Lui. Les problèmes, les difficultés, restent présentes même vécue avec le Seigneur. Cependant, Il est là et “près de Lui, je ne peux chanceler”, Il est le roc qui me permet de « tenir le coup », de faire face aux obstacles que le confinement dresse et qui, à première vue, semblent infranchissables.

Julien

(Terminale)

Cette Pâque est assez spéciale pour tout le monde parce que comme vous le savez la pandémie fait que nous ne pouvons pas sortir de chez nous et donc nous ne pouvons pas nous rendre à l’église personnellement. Je ne peux pas non plus faire mon baptême, prévu durant le temps Pascal. Mais je suis de nature à toujours positiver, alors je profite de ce temps de confinement pour prier. À vrai dire, avant le confinement je faisais déjà ma prière le soir avant de dormir ou bien le midi en rentrant de l’école, mais là ce n’est pas pareil j’ai tout le temps que je souhaite, je n’ai pas vraiment d’horaire. Si je veux prier pendant 10 minutes je le fais, si je veux prier plus longtemps je le fais, et je n’ai plus aucune excuse pour ne pas le faire
Pour conclure un peu tout ça je dirais que le confinement a été une chance de se rapprocher de Dieu, une chance qu’il faut saisir. C’est également une occasion d’être plus proche de sa famille et c’est un moment où il faut être solidaires les uns avec les autres. Donc même si ce n’est pas toujours facile de ne pas savoir de quoi demain sera fait, voyons le bon côté des choses et soyons tous solidaires.

Emma

(3ème)

« N’aie pas peur, Crois seulement » Je pense que cette phrase représente le moment que nous vivions de la peur du virus et que certaines personnes ne gardent pas leur calme. Dans cette phrase j’ai compris qu’il ne faut pas avoir peur car s’il on croît a l’espoir que Dieu nous donne pour l’antidote et que l’on croit à la vie éternel nous n’aurons pas peur.

Flavien

(4ème)